La réforme sans fin


Il y a quelques années, Myriam Revault d’Allonnes a écrit un livre intitulé « La crise sans fin » pour expliquer la nécessité de s’adapter en permanence aux défis que posait le monde. Il fallait ne pas attendre qu’une crise financière ou économique survienne, pour chercher des solutions, mettre deux ans à les mettre en œuvre, dépenser des milliards pour résorber la bulle, puis attendre la suivante dans un délai assez court selon ces cycles de cinq ou sept ans auxquels les dirigeants s’étaient habitués.


De la réforme, on pourrait en dire tout autant. Nous restons béats devant les réformes Hartz engagées par l’Allemagne au milieu des années 2000. Toujours pour considérer, à juste titre, que la France n’en serait jamais capable. En effet, elle annonce à chaque nouvelle mandature, des changements radicaux, sur les retraites, le code du travail, la sécurité sociale, la transition énergétique, … avec une ambition démesurée car la réforme traite de toutes les questions en une seule passe. Elle les entreprend effectivement, mais les lois finalement votées après beaucoup de palabres et de manifestations de rue, accouchent de progrès à la marge. Il arrive même qu’elles aboutissent à une production, plus coûteuse, ne valant pas l’originale. Mais certains progrès sont parfois faits à la lisière de l’objet principal et les gains sont appréciés plusieurs années après.

Lire la suite...

Les JO, mais aussi la Birmanie, la Corée du Nord …

Les JO, mais aussi la Birmanie, la Corée du Nord …

A Lima au Pérou, les Jeux Olympiques de 2024 ont été officiellement attribués à Paris. Grande nouvelle bien que « les jeux » étaient faits depuis quelques semaines, LosAngelès, l’autre ville concurrente, ayant accepté de transférer sa candidature sur 2028. La France fêtait l’événement, il n’y avait pas de mots assez forts pour décrire la fierté, le bonheur, que tout le peuple devait ressentir en ce moment. L’événement ayant un tel retentissement sur la terre entière que 2024 sera l’année de la France. Pendant plusieurs semaines, les caméras du monde entier seront braquées sur elle et sur Paris en particulier.


Pourtant, les Français sont-ils si unanimes dans cette débauche de superlatifs et de manifestation de joie ? Les membres du Comité soutiennent que 70% des Français sont favorables. Un sondage sur le site du Figaro leur demandait, hier, si c’était une bonne chose ou pas. Sur plus de 60 000 participants, ils n’étaient que 31% à répondre OUI. Sans doute pensaient-ils que le pays avait mieux à faire.

Lire la suite...

« Les fainéants, … »


« Les fainéants, les cyniques, les extrêmes » : à eux trois, ces qualificatifs rassemblent un nombre considérable de Français, une majorité sans doute. C’est à eux que s’adressait le Président de la République depuis Athènes. Jean-Luc Mélenchon lui répond : « les abrutis, les fainéants, les cyniques, descendront dans la rue les 12 et 24 octobre ». A chacun de nous de penser à la catégorie à laquelle il appartient. Nous serons nombreux à ne pas nous sentir concernés …

Lire la suite...

Une photo

(Ceci est une nouvelle en 5 pages)

 "Firmin, adulte, seul au monde, malheureux de ne pas connaître ses origines, s'invente une enfance pour se libérer de ses interrogations. Une fois réalisée, il apprend en partie ce qu'elle a été : il reste sans réaction."

Firmin ne se lassait pas de regarder cette photo ancienne trouvée par hasard. C’était une photo de famille datant des années de la dernière guerre, donc assez rare car, dans les campagnes, les appareils photographiques n’étaient encore connus que des professionnels. Celle-ci avait été prise par un Parisien de passage, voisin ou parent éloigné, qui avait su capter des visages dans un environnement, certes très habituel, mais qui témoignait d’une époque à mille lieues de celle d’aujourd’hui.

Lire la suite...

Page 8 sur 240

Copyright © 2019 Septieme jour - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
1764 billets en ligne.

Aucun scrutin publié portant cet identifiant n'a été trouvé.

Actualité

Non

Préoccupé par une autre obligation, j'ai, un instant, envisagé d'ouvrir mon site à qui voudrait s'exprimer dans le format qui est le mien et dans le respect  des thèmes : économie, société et politique. Cela aurait permis d'ajouter des pages et de rompre avec une habitude qui peut être jugée comme une redondance.

J'y ai renoncé et j'espère, selon un rituel de 17 ans d'âge, continuer à publier quelques billets chaque mois. Donc pas de changement dans www.septiemejour.com

Merci pour votre fidélité.

On est fort

 

Après avoir augmenté les taxes sur les carburants, le gouvernement mettra en oeuvre des moyens de réduire la dépense pour certains automobilistes. Je ne veux pas savoir ce qu'il va inventer. Qu'ils sont bons ces énarques !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Free business joomla templates